ANNA TJÉ
NYUM ELUCUBRIS




Nyum Elucubris 
est un pièce archipélique par l’artiste-performeuse et chercheuse  transdisciplinaire,
 Anna Tjé.



Qui est Nyum Supernova ? Une divinité africaine Bassa. Celle de la guérison, des manifestations culturelles et le pont entre le monde des mortels et des immortels.

Telle un arc-en-ciel, Nyum apparaît à celles et ceux qui veulent bien daigner la voir.
À travers une pratique de l’élucubration dans un univers mêlant spiritualité et Disco-fantasmagorie, et une installation au delà du temps, l’histoire de Nyum Elucubris encapsulée dans une immersion performative et un tesseract de lumière (cube cosmique), raconte un parcours de captivité, une praxis cathartique, un vortex hétéroglossique et une quête d’émancipation par la renaissance du corps et de l’esprit.


Toutefois, l’épopée de Nyum ne commence pas dans la quatrième dimension du cube cosmique, mais il y a des centaines d’années alors qu’elle n’était qu’une enfant, à Bimbia, un port négrier se trouvant au Sud-Ouest d’un pays aujourd’hui appelé le Cameroun.

Bimbia

Longtemps oublié de l’histoire des routes des esclaves, le port négrier de Bimbia actuellement classé au patrimoine national du pays depuis 2010, fut actif jusqu’à la fin du XIXe siècle durant l’occupation allemande. 200 navires ont quitté le Cameroun et des milliers de femmes, hommes et enfants ont été emmenés malgrés eux, de ce port vers la Jamaïque, les Etats-Unis, Cuba, la Guyane et le Brésil. Aujourd’hui, les vestiges de ce port sont visités par de nombreux afro-américains et afro-descendants du monde entier souhaitant reconnecter avec leurs ancêtres. Anna Tjé, à la suite de ses recherches, s’est rendue au coeur de ce lieu rempli d’histoire lors d’un voyage en 2014.




From Bimbia to Space


            Lorsqu’elle embarque contre son gré pour le nouveau monde depuis Bimbia, à bord du navire qui lui promet une vie de captivité et d’esclavage, Nyum qui ne comprend pas ce qui lui arrive n’a pas 8 ans et un corps déjà mutilé par les sévices et le viol. Séparée de sa mère, sa grand-mère et de ses frères-soeurs restés sur le port pour une autre embarcation, traumatisée et effrayée par ses persécuteurs et l’obscurité de la cale, elle ne pense qu’à la terre ferme et à retrouver sa famille. Pendant la traversée de l’atlantique, elle et d’autres enfants décident alors de retrouver la lumière et leurs frères et soeurs, en sautant du navire.
Un nouveau voyage interstellaire se présente à Nyum qui se transforme en un corps céleste rayonnant de sa propre lumière. Devenue une étoile rare à l’énergie incomparable, elle irradie d’une puissance et pleine conscience transmise sur plusieurs générations par sa mère Alissa, sa grand-mère Marie et la grand-mère de sa grand-mère, Nyambe.



Nyum’s light


Elle est une supernova destinée à donner la vie, vaincre ses peurs, connecter et guérir les peuples en assurant la vérité, l’harmonie et la liberté de ses frères-soeurs sur terre. Les pouvoirs de Nyum se manifestent ainsi comme une prophétie. Elle incarne la divinité de l’arc-en-ciel et se fait le pont et la ligne mouvante entre deux espaces. En traversant le cube cosmique, le temps et en défiant la gravité, ses couleurs et sa lumière apparaissent au monde afin d’exercer ses pouvoirs de guérison motivés par un amour bien plus fort qu’elle. Nyum est disco.



Pensé tel un théâtre archipélique, Nyum Elucubris se présente comme une constellation de chants, de danses, de rituels, d’images, d’objets sacrés et de conversations chamaniques. Comme un reflet entre des êtres et un corps mutilé retrouvant sa lumière, son humanité et manifestant sa liberté, Nyum interpelle la notion de karma en créant un cercle vertueux, une cosmogonie dont elle est le centre et le point G.

En savoir plus...




Front Page